Actualités

Regroupement des responsables des filiales métiers de base

Pour dresser un point de situation sur le passage de l’été 2018

Un regroupement des responsables des filiales métiers de base (cadres dirigeants, Directeurs de Distribution et Directeurs de Régions Transport) a eu lieu le 7 juin 2018, à la salle de conférence Mohammed Djediani (Centre de formation de Ben Aknoun), en présence du PDG de Sonelgaz, des PDG de plusieurs sociétés du Groupe et du SG de la FNTIEG. Des points de situation sur l’état d’avancement de chaque volet du programme du passage été 2018 ont été présentés lors de cette rencontre. Rehaussant cette rencontre par sa présence à la fin des travaux, le Ministre de l’énergie a profité de cette occasion pour donner des orientations et des pistes de travail. 

Dans sa présentation, M.Kafi Nabi, Superviseur du Pôle des Industries Energétiques (SPIE) a rappelé la consistance du programme tracé pour garantir un bon passage de l’été 2018. Celui-ci s’articule autour de: la réalisation de 371 postes MT/BT et de 1885 Kms de lignes MT/BT pour la Distribution, la réalisation de 90 ouvrages (lignes et postes HT) pour le Transport de l’électricité ainsi que la mise en service d’une puissance additionnelle de production d’électricité de 2 389MW pour le Réseau Interconnecté Nord (RIN), de 34 MW pour le Pôle Insalah Adrar Timimoun (PIAT) et de 104 MW pour les Réseaux Isolés du Sud (RIS). 
Les résultats obtenus par les filiales, et arrêtés au 4 juin 2018, se présentent comme suit : pour ce qui est de la Distribution de l’électricité et du gaz, 85% des postes et 55% des lignes MT/BT prévus ont été réalisés ; pour le volet Transport de l’électricité, 27 ouvrages sur les 90 prévus dans le plan d’action du GRTE sont opérationnels ; quant à la Production d’électricité, si le programme d’entretien des centrales de SPE et de SKTM a été réalisé en grande partie, on n’enregistre que 20% de taux de réalisation des capacités de production à installer pour le RIN et 11% pour ce qui est des RIS ; ce qui correspond à des puissances additionnelles respectives de 477 et 13 MW.

Dans leurs différentes présentations, les PDG des sociétés concernées par ce programme sont revenus, en détail, sur la situation prévalant au sein de leurs sociétés. Concernant le volet transport de l’électricité, le PDG du GRTE a noté que la priorité dans la réalisation des ouvrages a été donnée aux plus importants. M.Rais a ajouté que le GRTE a demandé à son mandataire (CEEG) de mobiliser d’autres entreprises de réalisation dans la perspective d’atteindre, en juillet 2018, un objectif de mise en service supérieur à 50 ouvrages. De plus, un plan d’action complémentaire comprenant des solutions palliatives d’exploitation a été décidé et mis en place. Pour sa part, le PDG de SPE a précisé qu’en sus des 477 MW déjà mis sur le réseau (issus de la mise en service de la TG de 139 MW de la centrale d’Ain Djasser et de la 1ère tranche de 338 MW de la centrale d’Ain Arnat), une puissance additionnelle de 715 MW viendra s’ajouter tout au long de cet été. Il s’agit de la seconde tranche d’Ain Arnat (338 MW) et de la première tranche de la centrale de Cap Djinet (377 MW).

Face à ces retards dans la réalisation des objectifs fixés, le PDG de Sonelgaz a demandé d’intensifier les efforts de manière à mettre les cycles combinés en exploitation. Dans ce sillage, M.Arkab a remis en cause le processus de passation des marchés. A ce propos, il a déclaré : «Nous devons changer notre manière de faire, de manière à raccourcir nos procédures, tout en veillant à une parfaite transparence.». Aussi, M.Arkab a annoncé la tenue d’un conclave afin de plancher sur ce sujet et trouver une solution pour rendre nos procédures de réalisation plus flexibles. ». Par ailleurs, M. Arkab s’est penché sur les paramètres des pertes et des créances qui ont atteint des seuils ‘’intolérables’’. Aussi, il a exhorté les différents responsables à généraliser le déploiement des compteurs électroniques, à fournir plus d’efforts afin de de recouvrir ses créances, et de s’organiser pour faire face aux imprévus et être à l’heure durant d’éventuelles périodes de forte demande.

Présent à la fin des travaux de ce regroupement, le Ministre de l’Energie n’a pas manqué de donner des orientations aux différents responsables. M.Guitouni a notamment donné instruction pour l’élaboration, en collaboration avec le ministère des TIC, d’un système d’envoi de SMS précisant le montant des factures électricité et gaz. Cette mesure sera appliquée parallèlement à l’envoi des factures aux domiciles des clients. Par ailleurs, M.Guitouni a noté la nécessité de créer un poste d’« adjoint de Directeur de Distribution » qui secondera le DD dans ses missions.

Pour cela, il recommandera au premier responsable de la Distribution de concrétiser cette action par voie d’appel à candidatures aux cadres de moins de 40 ans. Enfin, M. Guitouni a informé l’assistance que le conseil des ministres a approuvé le lancement d’appels d’offres pour la réalisation de 200 mégawatts en énergie solaire, dont 50 MW dédiés à l’hybridation des centrales fonctionnant au Diesel et 150 MW seront proposés dans le cadre d’appels d’offres internationaux auxquels participeront les entreprises locales, publiques et privées et des sociétés mixtes.

Le PDG de Sonelgaz à l’Assemblée Générale de l’Observatoire Méditerranéen de l’Energie


Plaidoyer pour une optimisation du marché régional énergétique Le PDG de Sonelgaz et Président du Comité algérien de l’Energie, M. Chaher Boulakhras, a participé le 14 janvier 2020 au Caire, à l’Assemblée Générale de l’Observatoire Méditerranéen de l’Energie (OME), une plateforme et un Think-Tank de référence, créée il y a 25 ans, faisant de l’énergie un instrument d’intégration régionale....

lire suite

24ème journée de l’Energie


Le centre de formation de Ben Aknoun (CBA) a abrité, le 07 décembre, la 24ème journée sur l’énergie, organisée par Sonelgaz et l’Ecole Nationale Polytechnique (ENP). Cette journée avait pour thème : « la révolution électrique verte, un challenge pour Sonelgaz»...

lire suite