Actualités

Couverture satisfaisante de la demande en électricité durant la période estivale 2018

Une demande en dessous des prévisions    

La couverture de la charge a été globalement bien satisfaite durant la période estivale de cette année. En termes d’évolution de la demande, la Puissance Maximale Appelée (PMA) enregistrée cet été sur le RIN (Réseau Interconnecté Nord) est en diminution par rapport à celle enregistrée en 2017. Les températures clémentes qui ont sévi durant les mois de juillet et d’août, sur les régions côtières, intérieurs ainsi que sur les Hauts Plateaux, sont à l’origine de cette tendance à la baisse. 

L’ensemble des exploitants (Producteurs, Transporteurs et Distributeurs) ont été mobilisés, en coordination avec l’Opérateur Système, pour assurer un bon passage de l’été 2018. Pour ce qui est de la production d’électricité sur le RIN, il y a lieu de noter la nette amélioration de la qualité de service des centrales  de SKD- SKT- SKB- SKS ainsi que la disponibilité du parc de production de SPE grâce à la finalisation du programme de maintenance de ses ouvrages. De plus, la mise en service de deux tranches de la centrale cycle combiné d’Ain Arnat (2x386 MW) a été d’un grand apport pour la conduite du système électrique. Ceci sans compter le couplage au réseau d’un nouveau groupe de production de 140 MW de la centrale d’Ain Djasser. 

La demande en électricité durant cet été a donc pu être convenablement couverte. La puissance disponible moyenne du parc de production durant l’été 2018, de l’ordre de 15850 MW, était même en dessus de la demande. Ce qui a permis de disposer d’une réserve suffisante et d’assurer la conduite du réseau dans des conditions sereines. 

En effet, la pointe de consommation enregistrée durant cet été était de 13 676 MW, contre 14 182 MW enregistrée en 2017, soit une baisse d’environ 3.6%. Ce pic de la demande a été atteint le 19 juillet 2018 à 15h.

Il y a lieu de noter que dans le cadre de ses études prévisionnelles sur la demande en électricité, l’Opérateur Système avait fixé une PMA pour cet été allant de 14 700 à 15 400 MW. Celles-ci se sont avérées bien en dessus de celles réellement enregistrées durant les mois de juin, juillet et août 2018. Une première par rapport aux années précédentes au cours desquelles la demande était en croissance continue, et même à deux chiffres. 

Cette baisse significative de la demande est liée aux températures enregistrées cet été et qui étaient en dessous de la normale saisonnière. D’autres diront que ce paramètre est à conjuguer avec la volonté du client de rationaliser désormais sa consommation d’énergie afin de réduire sa facture.

Cette nouvelle donne prédit-elle une nouvelle ère, celle de l’économie d’énergie ? 

Le PDG de Sonelgaz à l’Assemblée Générale de l’Observatoire Méditerranéen de l’Energie


Plaidoyer pour une optimisation du marché régional énergétique Le PDG de Sonelgaz et Président du Comité algérien de l’Energie, M. Chaher Boulakhras, a participé le 14 janvier 2020 au Caire, à l’Assemblée Générale de l’Observatoire Méditerranéen de l’Energie (OME), une plateforme et un Think-Tank de référence, créée il y a 25 ans, faisant de l’énergie un instrument d’intégration régionale....

lire suite

24ème journée de l’Energie


Le centre de formation de Ben Aknoun (CBA) a abrité, le 07 décembre, la 24ème journée sur l’énergie, organisée par Sonelgaz et l’Ecole Nationale Polytechnique (ENP). Cette journée avait pour thème : « la révolution électrique verte, un challenge pour Sonelgaz»...

lire suite