Actualités

Internalisation des activités de surveillance à Sonelgaz

Les accords collectifs de transfert des agents signés

Une cérémonie de signature d’accords collectifs de transfert et d’accords intérimaires relatifs à l'opération d'internalisation des activités de surveillance au niveau des sociétés du Groupe Sonelgaz a été organisée le 28 juillet 2021 au Centre de formation de Ben Aknoun (CBA). Présidée par M. Chaher Boulakhras, PDG du Groupe Sonelgaz, cette cérémonie a réuni les dirigeants des quatre sociétés de surveillance cédantes et des 11 sociétés prenantes. Ont participé également M. Achour Telli, Secrétaire Général de la FNTIEG, les Cadres dirigeants des sociétés du Groupe ainsi que des représentants des travailleurs des sociétés concernées par ce transfert. Cette opération entre dans le cadre de la mise en œuvre du plan stratégique « Sonelgaz 2035 ».

En vertu de ces accords, il a été procédé à l’internalisation de 10 468 agents issus des sociétés de protection Shariket Wikaya oua Amn mounchaat Takaouia (SWAT), Shariket Amn el mounchaat el Takaouia  (SAT), Shariket Amn wa Riayat el mounchaat Takaouia (SAR), Shariket al Amn wa el Himaya (SAH), soit près de 42 % de l’effectif total des quatre sociétés de surveillance, exerçant dans 954 sites non armés des sociétés du Groupe.

Ces personnels seront intégrés à partir du 01 août 2021 dans les effectifs de SADEG, GRTE, GRTG, SPE, Sopieg, FOSC, IFEG, SKTM, MPV, CEEG et Transmex.

Ainsi, seront transférés 5 007 agents de protection vers SADEG, 3 990 vers le GRTE, 350 au GRTG, 602 à SPE, 196 à SOPIEG, 127 au FOSC, 86 agents vers l’IFEG, 56 vers SKTM, 37 à MPV, 9 à CEEG et 8 vers TRANSMEX.

Par ailleurs, l’opération de fusion-absorption des quatre sociétés de gardiennage en une seule société avec un effectif de quelques 15 000 agents exerçant dans les sites armés sera concrétisée avant le 01 janvier 2022.

Dans son discours, le PDG de Sonelgaz est revenu sur les objectifs de la restructuration actuelle de Sonelgaz en général et de ceux de cette opération en particulier. « Cette opération de restructuration a pour premier objectif de répondre à notre volonté de recentrer Sonelgaz sur ses métiers de base et de nous en tenir à nos missions et à notre rôle d’énergéticien. C’est à ce prix que nous allons continuer à fournir une énergie fiable et responsable, assurer un service public de qualité, tous les jours, partout où nous opérons, et contribuer au bien-être des clients et au développement durable. », a-t-il affirmé. En outre, il a souligné les complexités que Sonelgaz a développées avec le temps et les défis qu’elle a relevés, estimant que la nouvelle vision « va permettre de la simplifier tout en gardant l’intégrité du Groupe ».

Evoquant l’axe de la maîtrise des investissements opérationnels et financiers et la mise en œuvre de la restructuration financière, M. Boulakhras affirmera que la décision d’internaliser les activités de surveillance permettra une meilleure rationalisation des dépenses d’exploitation moyennant la mutualisation des moyens humains et matériels des filiales du Groupe. Par ailleurs, il exprimé l’importance accordée à la préservation des acquis socio-professionnels des agents de protection et a exigé des responsables de mettre en place un plan d’actions pour davantage de professionnalisation de la fonction. Dans ce sillage, il dira que la décision de garantir la permanisation des agents, selon le processus déjà en vigueur au sein des sociétés de surveillance a été prise et qu’elle sera maintenue au sein des sociétés prenantes, en vertu de l’article 4 de l’Accord Collectif de transfert.

Le PDG de Sonelgaz a clôturé son discours en rappelant le fait que Sonelgaz fête le 52ème anniversaire de sa création en ce 28 juillet 2021, lui souhaitant une longue vie qui œuvrera « à rendre accessible une énergie fiable et responsable et à être le moteur du développement économique et social partout où nous opérons ».

De son côté, M. Achour Telli a, dans son intervention, salué les décisions qui ont été prises concernant l'absorption d’un aussi grand nombre d'agents de sécurité permettant la préservation des emplois et les acquis socioprofessionnels des travailleurs. Il a estimé que : « Cette mesure sage est courageuse permettra de préserver les emplois dans cette société considérée comme une grande école. Nous espérons que tous les cadres et syndicalistes préserveront cet acquis précieux, fruit de la coopération et du dialogue et qui entre dans le cadre des orientations des pouvoirs publics, d'autant plus que la préservation des emplois dans ces circonstances et dans cette période particulière n'est pas une mince affaire."

Lutte contre la pandémie engendrée par la Covid 19


En vertu de son engagement sociétal et citoyen, Sonelgaz a mis en œuvre nombre de mécanismes de solidarité visant à aider la société civile dans ses actions citoyennes et caritatives....

Formation de cadres à haut potentiel


La Direction exécutive du Capital Humain et du développement de l’organisation (DCH) en collaboration avec l’Institut de Formation en électricité et gaz (IFEG), s’apprête à lancer une nouvelle édition de la formation des cadres à haut potentiel....