Actualités

Concessions de l’électricité et du gaz

Le ministre de l’énergie approuve les plans d’engagements 2019-2023 

Le lundi 7 janvier 2019 le ministre de l’énergie, Mustapha Guitouni, a assisté au centre de formation à Benaknoun (CBA) de Sonelgaz à l’exposé des plans d’engagements portant objectifs d’amélioration de la performance technique et économique des concessions de l’électricité et du gaz. M. le Ministre, a remis officiellement la décision d’approbation de ces plans d’engagements 2019-2023 au PDG de la SDC en présence du Président Directeur Général de Sonelgaz, du président de la commission de régulation de l’électricité et du gaz (CREG), des cadres supérieurs du ministère de l’énergie et des PDG des filiales du groupe Sonelgaz, ainsi que du secrétaire de la fédération des travailleurs des industries électriques et gazières. 

La cérémonie a débuté par un discours de bienvenue du PDG de Sonelgaz, M. Arkab, suivi par une intervention du président de la CREG qui a permis de souligner les enjeux: l’obligation pour les concessions de distribution de l’électricité et du gaz de dépasser les « insuffisances » et les « incohérences » entre les « objectifs des plans d’engagement et ceux fixés dans le cadre de la gestion interne des concessions ». La nécessité pour elles de « jouer pleinement leur rôle de business unit » et d’être tournées vers l’amélioration de la qualité de service et la performance de la gestion managériale, un objectif stratégique que le ministre de l’énergie a abordé lors de son discours en rendant hommage aux concessions et à la performance qu’elles ont réalisées durant l’hiver 2017 en faisant face aux difficultés occasionnées par les intempéries. 

Une marque d’estime sur laquelle il a particulièrement insisté quand il a abordé l’effort accompli par les personnels des concessions d’Adrar, Naama, El Tarf, Tébessa et Biskra, les plus touchées par les intempéries et a mis l’accent à ce niveau sur la nécessité pour les concessions de distribution des deux énergies ( électricité et gaz) à rendre plus performantes leurs opérations sur le terrain. Pour le Ministre, l’Algérie étant devenue une «référence» en matière de couverture du territoire pour les deux énergies, les concessions de distribution de l’électricité et du gaz ont la responsabilité historique de réussir leur mission aussi bien au niveau de l’exploitation qu’à celui commercial et de la pertinence économique de leur activité. 

« C’est à ce titre que la rencontre d’aujourd’hui prend toute son importance. Elle constitue un moment important pour l’activité de distribution de l’électricité et du gaz, dans le sens où le troisième exercice d’élaboration et d’approbation des plans d’engagement d’amélioration de la performance des concessions pour le quinquennat 2019-2023 est achevé », a-t-il déclaré devant une assistance de concessionnaires de distribution de l’électricité et du gaz, à laquelle a été donnée en fin de cérémonial la parole pour exprimer librement leurs doléances et faire les observations relatives à leurs activités durant les précédents quinquennats et les moyens de les performer davantage. 

SDC 

Un plan d’investissement de 370 milliards de dinars d’ici 2023 

L’exposé des plans d’engagements portant objectifs l’amélioration de la performance technique et économique des concessions que la SDC a présenté lors de cette cérémonie prévoit un programme de développement de son réseau à hauteur de 370 milliards de dinars d’ici 2023. Cet investissement s’inscrit dans le cadre des plans d’engagement d’amélioration de la performance technique et économique de la société de Distribution, pour la période 2019-2023. Il vise notamment la réalisation de 85.000 km de réseaux d’électricité et du gaz ainsi que de nouvelles infrastructures énergétiques sur les cinq années à venir. 

Sur le volet technique, les plans d’engagement 2019-2023 ont fixé des nouveaux objectifs de performance visant à assurer une « minimisation considérable », tendant vers « zéro coupure », des temps et des fréquences de coupures liés aux incidents de distribution, selon les explications des représentants de la SDC. En ce qui concerne les taux de pertes, les nouveaux plans d’engagement visent à atteindre des niveaux avoisinant une moyenne de 9% pour l’électricité et 2% pour le gaz. 

La SDC prévoit dans le cadre de son application aux plans d’engagement le déploiement de la télé relève, la généralisation des comptages inter-agences pour une meilleure maitrise des flux physiques, le remplacement des compteurs classiques par des compteurs électroniques et le renforcement des brigades anti-fraude. Elle compte également l’encouragement des modes de paiement électronique, l’instauration d’une application de relation avec la clientèle par SMS, ainsi que la modernisation des outils de gestion 

Pour rappel, la Société algérienne de distribution de l’électricité et du gaz a été créée en 2017 suite à la fusion-absorbation des sociétés SDC, SDE et SDO d’une part et le rattachement de la SDA en tant que filiale d’autre part. Elle gère, à travers ces 52 directions de distribution 48 concessions s’étendant sur le territoire national.

Le PDG de Sonelgaz à l’Assemblée Générale de l’Observatoire Méditerranéen de l’Energie


Plaidoyer pour une optimisation du marché régional énergétique Le PDG de Sonelgaz et Président du Comité algérien de l’Energie, M. Chaher Boulakhras, a participé le 14 janvier 2020 au Caire, à l’Assemblée Générale de l’Observatoire Méditerranéen de l’Energie (OME), une plateforme et un Think-Tank de référence, créée il y a 25 ans, faisant de l’énergie un instrument d’intégration régionale....

lire suite

24ème journée de l’Energie


Le centre de formation de Ben Aknoun (CBA) a abrité, le 07 décembre, la 24ème journée sur l’énergie, organisée par Sonelgaz et l’Ecole Nationale Polytechnique (ENP). Cette journée avait pour thème : « la révolution électrique verte, un challenge pour Sonelgaz»...

lire suite