Accueil > Énergies renouvelables
Énergies renouvelables

La nouvelle mouture du programme national de développement des énergies renouvelables revoit à la hausse les capacités de production à partir de sources renouvelables en les portant à 22.000 MW au lieu de 12.000 MW comme arrêtés dans le précédent programme. Les filières solaire photovoltaïque et éolien sont particulièrement privilégiées.

Pour les besoins du marché national, sur la période 2015-2030, il sera réalisé 22.000 MW au lieu des 12.000 arrêtés dans le programme de 2011. Ce projet d’envergure permettra de produire, d’ici à 2030, près du tiers des besoins du pays en électricité à partir de sources renouvelables, dont plus de 4500 MW seront réalisés d’ici 2020.


Les capacités en énergies renouvelables seront installées selon les spécificités des régions concernées, à savoir :
• les régions du Sud, compte tenu de la disponibilité des espaces et de l’important potentiel solaire et éolien qui privilégie ces régions. Ce qui se traduira par l’hybridation des centrales existantes fonctionnant au diesel, contribuant ainsi à la réduction de la consommation des combustibles fossiles. Il est également prévu l’électrification des sites épars qui ne peuvent être alimentés par le réseau conventionnel ;
• Les régions des Hauts Plateaux qui possèdent un potentiel d’ensoleillement et de vent, avec possibilité  ’acquisition des terrains ;
•  Les régions du littoral et ce selon la disponibilité des assiettes de terrain avec l’exploitation de tous les  espaces possibles tels que les toitures et terrasses des bâtiments et autres espaces non utilisés.

Conformément à la règlementation en vigueur, la réalisation du programme est ouverte aux investisseurs  publics et privés nationaux et étrangers. La mise en œuvre de ce programme bénéficie de  l’apport  substantiel et multiforme de l’Etat qui intervient notamment à travers le Fonds National des Energies Renouvelables et Cogénération (FNERC), alimenté par un prélèvement de 1% de la redevance pétrolière.
Un mécanisme d’encouragement basé sur les tarifs d’achats garantis est mis en place par la réglementation. Ainsi, le producteur d’énergie renouvelable bénéficie de tarifs d’achats qui sont garantis  our une durée de 20 ans pour les installations en Photovoltaïque et en éolien.Les filières ne bénéficiant  as des tarifs d’achat garantis seront financées par le FNERC, à hauteur de 50% à 90% du coût  ’investissement, selon la technologie et la filière retenues. 

Les retombées de ce programme seront très significatives en termes de création d’emplois, d’industrialisation, de développement technologique et d’acquisition de savoir-faire, contribuant ainsi à la  croissance et à la modernisation économique du pays ainsi qu’à la préservation de l’environnement. Par    ailleurs, le volume de gaz naturel épargné par les 22 000 MW en renouvelables, est estimé à  environ  300 milliards de m3 , soit un volume équivalant à 8fois la consommation nationale de l’année 2014.

imprimer