Accueil > Actualités > Atelier Groupe Sonelgaz - Banque Africaine de Développement
Atelier Groupe Sonelgaz - Banque Africaine de Développement
Le 18/09/2017

Des responsables de la Banque Africaine de Développement (BAD) ont animé le 17 septembre 2017, à la salle de conférences de Ben Aknoun, un atelier sur les opportunités d’intervention du Groupe Sonelgaz, en matière de prestations travaux et services énergétiques, en Afrique subsaharienne. Cette rencontre a été une occasion pour débattre des possibilités offertes aux filiales du Groupe d’exporter leurs expériences et leur savoir-faire en accédant à des marchés financés par la BAD, dans cette vaste région.

Organisé conjointement par le Groupe Sonelgaz et la BAD, cet atelier a pour objectif d’échanger des informations sur les opportunités d’affaires en Afrique subsaharienne, une région qui est au cœur de la politique de la Banque Africaine de Développement.

En effet, le savoir-faire et l’expérience acquise sur le terrain, par les sociétés du Groupe Sonelgaz, et plus particulièrement : CEEG, Kahrif, Kahrakib, Etterkib, Inerga, Kanaghaz,Transmex, MEI, l’AMC et Rouiba éclairage méritent aujourd’hui de s’exporter, pour répondre à l’effort de coopération et de soutien au développement des pays africains. L’ambition de Sonelgaz est de bénéficier du potentiel de la BAD, partenaire incontournable pour l’aide au développement des pays africains, en vue de se déployer ses activités dans cette région et de s’investir dans le montage et la réalisation de différents projets énergétiques.

Dans son discours d’ouverture de cet atelier, le PDG de Sonelgaz a déclaré que « Le groupe Sonelgaz saisira toutes les opportunités qui se présenteront à lui, pour partager son expérience avec les pays africains, dans le domaine de la réalisation des infrastructures énergétiques (engineering, montage industriel, réalisation de réseaux...) et dans différents services en relation avec les métiers et les marchés de l’électricité ». Monsieur Mohamed ARKAB s’est déclaré en faveur d’un partenariat énergétique gagnant/gagnant, avec les pays africains et a appelé à entamer « une ère de coopération fructueuse et pérenne ».

Dans son intervention, le représentant de la BAD a noté que l’Algérie est un partenaire historique et que depuis 1971, la BAD y a mené 41 projets, pour un montant de plus de 3 milliards de dollars. Dans le cadre de cette coopération avec l’Algérie, il précisera que la priorité de la banque aujourd’hui est l’accompagnement de Sonelgaz dans son déploiement en Afrique.

Aussi, trois thèmes essentiels ont été abordés lors de cet atelier à savoir : la  nouvelle politique de passation des marchés de la BAD, les expériences de passation des marchés en Afrique subsaharienne et l’accès à l’information et opportunités d’affaires en vue d’augmenter les parts de marchés dans les études, les services et travaux au niveau des pays membres régionaux. Les échanges et les discussions ont permis aux participants de mieux comprendre les procédures applicables, les critères d’éligibilité et les opportunités de financement.

Le PDG de Sonelgaz clôturera cet atelier en précisant qu’un dialogue continue entre les deux parties demeure nécessaire et qu’une équipe dédiée sera mise en place pour travailler sur les dossiers de soumission et renforcer les liens entre Sonelgaz et la BAD.

Pour rappel, la BAD a été créée en 1964 et compte aujourd’hui 80 pays membres (dont 54 pays africains et 26 non africains). L`Algérie est membre fondateur de cette banque régionale et son 4ème actionnaire sur le continent.

                  

imprimer